MeilleurLab

Mesures amiante après désamiantage : notre laboratoire amiante disponible partout en France - 16/06/2020

Alors que la consultation publique de la révision de la norme NF X46-021 relative à l’examen visuel après travaux est en cours jusqu’au 31 août, il est utile de rappeler que cette expertise obligatoire après désamiantage est toujours suivie d’une autre tout aussi importante et réglementaire, les mesures d’empoussièrement qui nécessitent la contribution experte de laboratoires d’analyse amiante accrédités comme le nôtre, dont la disponibilité est permanente. A quels moments précis interviennent les mesures d’empoussièrement amiante ? Que visent-elles ? Comment les définir ? Voici un aperçu de ces mesures environnementales qui sollicitent les laboratoires d’analyse amiante, tels que Meilleur Lab, et qui interviennent aussi avant chaque examen visuel après travaux.

 

Les mesures amiante obligatoires après tout examen visuel dans le Haut-Rhin et ailleurs

 

Après un chantier de travaux de retrait d’amiante incluant un confinement et après chaque examen visuel (libératoire et de 2ème restitution), une mesure d’empoussièrement doit être obligatoirement réalisée. La première, en phase libératoire, appelée mesure libératoire ou de 1ère restitution, implique la réalisation de prélèvements d’air dans la zone traitée pour analyse en laboratoire amiante accrédité. Les échantillons d’air prélevés permettent de mesurer la concentration en fibres d’amiante par litre d’air afin de savoir si celle-ci est inférieure à 5 fibres par litre d’air, ce qui permettrait de procéder à la dépose du confinement. En cas de présence de 5 fibres d’amiante par litre d’air ou en cas de dépassement de ce seuil, la zone traitée doit être nettoyée à nouveau afin d’opérer une autre mesure amiante. Cette première mesure amiante vise donc la protection des salariés comme des futurs occupants des lieux. La seconde mesure d’empoussièrement obligatoire est appelée mesure de 2ème restitution. Il s’agit de la mesure finale avant restitution des locaux et elle se déroule après le second examen visuel. Elle vise donc la protection des futurs occupants ou utilisateurs des locaux. Si le laboratoire amiante trouve un résultat inférieur à 5 fibres d’amiante par litre, les locaux peuvent être réoccupés. A défaut, un nouveau nettoyage sera nécessaire.

 

Les mesures amiante avant chaque examen visuel après travaux dans la région Grand Est

 

Avant chaque examen visuel après travaux dans la région Grand Est et partout en France, l’opérateur chargé de cette analyse in situ doit savoir quel appareil de protection respiratoire (APR) utiliser pour n’encourir aucun risque au cours de son analyse. Cette mesure est à la charge de l’entreprise qui a réalisé les travaux de désamiantage. D’autre part, avant le second examen visuel après travaux, après la dépose du confinement et le nettoyage de la zone du chantier, le donneur d’ordre est tenu de faire réaliser une mesure dite de fin de chantier afin de s’assurer que la mesure en fibres d’amiante est inférieure au seuil de 5 fibres par litre d’air, toujours pour protéger l’opérateur devant réaliser l’examen visuel après travaux ainsi que les entreprises devant réaliser des travaux dans les locaux. Cette mesure d’empoussièrement doit intervenir avant le départ de l’entreprise de désamiantage. A défaut, un nouveau nettoyage est nécessaire. Cette mesure amiante vise la protection des salariés et doit être initiée par le donneur d’ordre.

 

« Retour aux actualités
Laboratoire analyse amiante Reims